Frigidité

La frigidité est une notion bien connue qui n'est pas nécessairement précise : l'acception habituelle sert à désigner l'absence de plaisir lors des relations sexuelles.



Catégories :

Trouble sexuel et trouble de l'identité sexuelle - Terme médical commençant par F

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Cette absence d'orgasme peut exister depuis toujours, l'anorgasmie est alors dite primaire.... Pour les autres la frigidité est l'association d'une anaphrodisie (absence... Une femme, qui n'a pas de plaisir lors des rapports sexuels, ... (source : sexoconseil)
  • Nous verrons, ci-dessous, que réapprendre à ces femmes à avoir plus aisément, du plaisir et des orgasmes est une des clés du traitement de l'absence de ... (source : eric-jacob)
  • Une femme qui souffre d'anaphrodisie ne souffre pas obligatoirement de frigidité ou... cette femme peut quand même avoir du plaisir et un orgasme.... Pour les autres la frigidité est l'association d'une anaphrodisie (absence de désir)... (source : virilplant)

La frigidité (du latin frigidus, ce qui est froid) est une notion bien connue qui n'est pas nécessairement précise : l'acception habituelle sert à désigner l'absence de plaisir lors des relations sexuelles. C'est un trouble qui peut concerner les hommes ou les femmes, mais pour les hommes, on parlera plutôt d'impuissance sexuelle.

Quand elle ne consiste que dans une absence de désir sexuel, on parler d'aphanisis.

Pour certains, une femme «frigide» est celle qui ne parvient pas à l'orgasme (on parle alors d'anorgasmie). Mais cette notion même est délicate : une femme qui atteint l'orgasme par masturbation, mais pas lors de la pénétration est-elle «frigide» ?

Cette question nous renvoie à la conception actuelle de ce qu'est la sexualité : elle est sous-tendue par l'idée que l'activité sexuelle de référence est le coït hétérosexuel. Pour les tenants de la théorie de Freud, seul l'orgasme vaginal serait un orgasme mature, l'unique orgasme véritable. On se rend compte actuellement que cette conception du plaisir féminin a fait énormément de mal : Masters et Johnson ont montré, depuis, qu'il n'existe physiologiquement qu'un seul type d'orgasme, c'est-à-dire que la réaction physiologique est toujours la même (contractions) quelle que soit la stimulation qui la déclenche (clitoris, vagin, poitrine, baisers, fantasmes, rêves…).

En réalité, les femmes qui connaissent l'orgasme par stimulation vaginale exclusive sont statistiquement particulièrement rares. Parler de frigidité, par conséquent d'anomalie, pour une situation somme toute la plus fréquente semble actuellement abusif.

Enfin, est-ce véritablement l'orgasme qui est le témoin du plaisir des femmes ? Les chercheuses contestent aujourd'hui cette conception : ne pas avoir d'orgasme, pour une femme, ne veut pas dire nécessairement ne pas avoir de plaisir. On voit alors combien cette notion de «frigidité» est floue : absence de plaisir, d'orgasme, dans quelles circonstances ?

À cela s'ajoute la question du désir : pour d'autres, une femme «frigide» est celle qui ne réagit pas aux stimulations sexuelles. Est-ce alors le plaisir qui lui fait défaut, ou le désir ou la timidité intense ?

Historique

Au XVIIIe siècle, le mot frigidité figurait dans le Dictionnaire des sciences médicales : il désignait l'impuissance de l'homme, à l'époque. Cette définition a évolué ensuite, comme nous l'avons vu.

Divers

Pour le reste, la frigidité est plutôt montrée chez les femmes aujourd'hui. Il est complexe pour un homme de comprendre cet état d'esprit car il sait fréquemment sexuellement profiter de l'instant présent. Laissons alors aux spécialistes psychologues ou alors psychiatres travailler pour pouvoir arriver à un état «normal» de la personne concernée. En un mot si le problème reste dans la tête de son «amie» et ne peut être soigné que par des personnes compétentes ayant suivi un cursus éducatif en rapport avec leur profession, pas de doutes, il faut laisser faire les spécialistes.

Une femme frigide doit être reconnue comme une femme pouvant être guérie soit par son «amant» dans les cas émergents ou soit par son thérapeute suivant le niveau de négationnisme où elle se trouve à un instant T.

Même comparé à la pensée de Coluche qui disait : «Il n'y a pas de femmes frigides. Il n'y a que des mauvaises langues, nous nous devons d'être attentifs à ce problème récurrent.»


Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Frigidit%C3%A9.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 06/08/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu